Ensemble Monsolo Ensemble Monsolo
Ensemble Monsolo Ensemble Monsolo Ensemble Monsolo    
Ensemble Monsolo  
Ensemble Monsolo  

 

mmmLes Musiciens

Monsolo Ensemble Monsolo Ensemble Monsolo
Ensemble Monsolo
Ensemble Monsolo

Samika Honda, violon
Artiste cosmopolite, Samika Honda est née à Kochi, au Japon, a grandi en Angleterre et, depuis 2000, vit à Paris. Elle étudie avec Gérard Poulet et Olivier Charlier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) où elle obtient brillamment les Premiers Prix de Violon, Quatuor à cordes, Musique de Chambre, ainsi qu'un Master 2 de Violon.
Lauréate de concours nationaux et internationaux en violon et en musique de chambre, elle a créé le Quatuor Isé et l'Ensemble Monsolo (ex-Quintette Monsolo). Elle joue également en soliste avec the English Chamber Orchestra, l'Orchestre Symphonique de Yamagata, l'Orchestre Philharmonique de Niderschleisische, dans des salles prestigieuses telles la Grande Salle du Musikverein à Vienne. Son enregistrement des Six Sonates pour violon seul d'Eugène Ysaÿe en 2010 chez Polymnie a été nommé disque du mois dans le n° de Janvier 2011 de «The Strad Magazine ». Samika Honda a également publié avec Emmanuel Christien le disque “Pour Ysaÿe”, avec l’Ensemble Monsolo “les Quatuors avec piano de Chausson et Mahler”. Ces disques ont reçu les éloges de prestigieux journaux japonais, et ont été sélectionnés comme meilleurs choix Tokusen (1er choix) et Jun-tokusen (2ème choix) par le magazine Recordo Geijyutsu. Samika Honda est très active également dans ses projets de charités, pour venir en aide aux victimes de Tsunami du Japon, Haiti, Thailande, Sud Soudan, ainsi que des projets du Music Sharing (2012-2013) pour des enfants au Bangladesh et au Japon.
Samika Honda est Premier Violon Solo de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.
Depuis 2008, Samika Honda joue un magnifique violon de Pietro Giacomo Rogeri de 1721.

www.samikahonda.net

 

Sylvain Durantel, alto
Sylvain Durantel partage sa carrière entre l’orchestre et la musique de chambre. Passionné par le Japon, il y a donné de nombreux concerts avec l’Ensemble Monsolo. Il a étudié l’alto avec Bruno Pasquier et obtenu un 1er Prix mention très bien à l’unanimité avec félicitations au CNSM de Paris.
Depuis l'an dernier, il partage l'affiche du spectacle La Cuisine à l'alto avec le récitant François Castang et le pianiste Emmanuel Christien.
Il est actuellement alto solo de l’Orchestre de Douai - Nord Pas de Calais et membre de l'Opéra National de Lorraine.


Julien Lazignac, violoncelle
Lauréat - boursier de la Fondation Charles Oulmont et de l’AMOPA, nommé « Révélation classique de l’année 2008» par l’ADAMI, Julien Lazignac est marqué par l’enseignement de Philippe Muller dans la classe duquel il obtient son prix du CNSM de Paris avant de se perfectionner auprès de Raphaël Pidoux et de recevoir au cours de master classes les conseils de David Geringas et Natalia Gutman. Lauréat de concours internationaux (deuxième prix et prix spécial au concours Witold Lutoslawski, premier prix au concours de San Sebastian), il accorde une grande importance à la musique de chambre dans sa pratique. En formation de trio avec piano, au sein du Trio Métabole, il obtient son Master du CNSM de Paris dans la classe de Claire Désert, Ami Flammer et Yovan Markovitch et suit l'enseignement d'Hatto Beyerle au sein de l'European Chamber Music Academy. En octobre 2009, le Grand Prix du Forum musical de Normandie est remporté par le duo piano violoncelle Kanae Endo - JulienLazignac. En formation de quatuor avec piano, au sein de l'ensemble Monsolo, il reçoit les conseils de Valentin Erben et effectue avec l'ensemble plusieurs tournées au Japon avant de sortir un disque consacré à Chausson et Mahler. Julien Lazignac s'est produit lors des festivals « Pablo Casals », « la Roque d’Anthéron », « La Folle Journée » mais également salle Pleyel, salle Cortot, ainsi que dans le Great Hall de Varsovie. Passionné par le répertoire contemporain, Julien Lazignac est également dédicataire de Paraphrase antique sur le mythe du Pan pour violoncelle et orchestre du compositeur Matthieu Stefanelli, pièce dont il a assuré la création le 12 mars 2009, à l’auditorium Saint Germain. Depuis 2011, Julien Lazignac est violoncelle solo de l'orchestre de Limoges au sein duquel il a participé à de nombreuses productions symphoniques et lyriques mais également en musique de chambre et en soliste.


Emmanuel Christien, piano
Né en 1982, Emmanuel Christien intègre la classe de Jacques Rouvier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1999 et y obtient brillamment ses prix de piano, de musique de chambre et d’accompagnement vocal.
Il entre en cycle de perfectionnement en 2005.
Il est alors lauréat de la Fondation Alfred Rheinold qui lui offre un piano « Blüthner ».
Emmanuel a pu travailler avec des personnalités telles que Jean-Claude Pennetier, Aldo Ciccolini, Paul Badura-Skoda ou Anne Queffélec.
Il a été primé dans plusieurs concours internationaux (prix de la meilleure interprétation des œuvres de Brahms au concours Casagrande à Terni (Italie), concours européen Vlado Perlemuter).
Il poursuit parallèlement un cursus de musique de chambre (avec la violoncelliste Aurélienne Brauner) et se forme au répertoire du Lied et mélodie avec la mezzo-soprano Clémentine Margaine et la soprano Marie-Bénédicte Souquet dans la classe d’Anne Grappotte ainsi qu’avec Ruben Lifschitz à la fondation Royaumont.
Emmanuel s’est produit en soliste et en musique de chambre dans de nombreux festivals en France et à l’étranger : Festival de Saint-Denis, Folle journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, Radio-France Montpellier, Cordes sur Ciel, les Pianissimes, Chopin à Bagatelle, Festival Berlioz ainsi qu’au Japon, en Inde (Arties Festival), Italie, Canada, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne...
Il a joué en concerto avec l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, l’Orchestre de Caen, l’Orchestre de chambre de Moldavie, l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon, l'Orchestre de Paris, avec les chefs d'orchestre Didier Talpain, Stefan Asbury, Lawrence Foster, Cornelius Meister.
Musicien de chambre passionné, il s’est produit avec des artistes tels que David Fray, Bruno Monsaingeon, Adam Laloum, Karen Vourch', Hughes Borsarello, Gauthier Herrmann, Samika Honda, Jean-Claude Pennetier, Dame Felicity Lott, la famille Arties... ainsi qu'au sein de l'ensemble Monsolo.
Il a également collaboré avec le metteur en scène Jean-Paul Scarpitta et participe régulièrement à des projets associant théâtre, littérature et musique.
On a pu l’entendre à la radio dans les émissions Génération jeunes interprètes, Dans la cour des grands, L’Atelier du chanteur…
Il est directeur artistique du festival Musique en portées, lancé en 2014.
On peut l'entendre au disque dans le répertoire français pour violon et piano avec Samika Honda (Polymnie), dans les Pièces pour alto, clarinette et piano de Max Bruch avec l’altiste Nicolas Bône et le clarinettiste Olivier Patey (Arties Records) ainsi que dans les quatuors de Chausson et Mahler avec l'ensemble Monsolo (King Records).
www.emmanuelchristien.fr

 

 

Ensemble Monsolo

 

 

 

 

 

Ensemble Monsolo
Ensemble Monsolo